Michale boganim

Réalisatrice

Michale Boganim est une réalisatrice israélienne d’origine maroco-ukrainienne. Sensible au sort des “harkis du Liban”, elle décide en 2019 de se lancer dans le projet Tel-Aviv Beyrouth. Michale a un riche parcours, qui commence par des études de philosophie et d’anthropologie à Paris, puis de réalisation à la prestigieuse National Film and Television school en Angleterre. plus  Son premier long métrage (La terre outragée) est diffusé en avant-première au festival du film de Venise, au Festival du Film de toronto en 2011, mais également dans plus de 50 autres festivals internationaux. Le film, porté par l’actrice Olga Kurylenko dépeint les effets psychologiques à long terme sur les citoyes de Thchernobyl. Partiellement tourné dans cette ville, il a été décrit comme “puissant” et “authentiquement touchant” par Variety. En 2005, le documentaire Odessa,Odessa et diffusé à Sundance et gagne le Prix CICAE du Festival du Film de Berlin, le prix Louis Marcorelles du Cinema du Reel, et le prix du meilleur réalisateur au Festival du FIlm de Jérusalem. Le film a été diffusé dans plus de 50 festivals autour du monde, et a été distribué dans de nombreux pays. 

Eric dumont

Directeur de la photographie - Assistant opérateur

Eric Dumont a commencé sa carrière derrière la caméra en tournant principalement des documentaires. Son travail sur son premier long métrage, La Loi du marché avec Stéphane Brizé, est un exemple de collaboration avec un réalisateur. Le dispositif singulier de prise de vues qu’ils ont mis en place ensemble a permis à ce film d’être si naturaliste. Depuis, sa filmographie est éclectique, rencontrant les univers très différents des réalisateurs qu’il a accompagnés, sur des films ayant souvent eu des succès critiques ou publics, notamment J’irai où tu iras de Géraldine Nakache (2019), En guerre, de Stéphane Brizé (2018)  ou Au nom de la terre  de Edouard Bergeron( 2019)

Yael abecassis

Actrice

Yaël Abecassis est une actrice et productrice israélienne d’origine marocaine. Elle commence sa carrière comme mannequin puis se tourne vers la télévision et le cinéma. Elle a joué plusieurs fois pour le réalisateur israélien mondialement connu Amos Gitaï, (Kadosh  (1999) , Rabin, The last day, (2015) ou Un tramway à Jérusalem (2018) mais aussi dans de nombreux films internationaux, Va, vis et deviens de Radu Mihaileanu ( 2004) et français (Sans moi, d’Olivier Panchot, 1998,  Papa, de Maurica Barthélémy, 2004, ou encore Survivre avec les loups, de Véra Balmont, 2007) En dehors de ses films, Yaël Abecassis milite également pour la paix entre israéliens et palestiniens, et le droit des femmes. Elle a créé une association Esprit de femmes, en 2006, pour aider les femmes battues.

Tamara Saade

Actrice

Née au Liban, elle y fait des études littéraires à l’Université Saint Joseph de Beyrouth. Elle est assistante à la mise en scène de la compagnie Zoukak de He Who Saw Everything en 2014. Elle collabore ensuite avec eux pour The Battle Scene en 2015, ainsi qu’avec d’autres troupes de théâtre locales et des réalisateurs indépendants, notamment Selim Mourad avec qui elle prépare le troisième volet du triptyque Linceul. En 2015, elle arrive en France et intègre l’ERAC-M. Entre temps, elle met en scène et dirige 1001 ventres, une première création collective basée sur la traduction des Mille et une nuits.

 

AVISHAI COHEN

Acteur et musicien

Avishai Cohen est né à Kabri, un kibboutz au Nord d’Israel. Grandissant dans une famille de musiciens, il commence le piano à 9 ans, puis, inspiré par Jaco Pastorius, la basse à 14 ans. Plus tard, à l’armée, il commence à étudier la contrebasse avec Michael Klinghoffer. Deux ans plus tard, dans l’espoir d’entamer une carrière musicale, il déménage à New York, où il rencontre de nombreux jazzmen. Après des débuts difficiles, où il est contraint de travailler sur des chantiers et de jouer dans la rue pour financer ses études à la New School for Jazz and Contemporary Music, il intégre le trio de Danilo Pérez. Depuis il est devenu un musicien mondialement connu, auteur de plus de 17 albums et de très nombreuses. Dans Tel Aviv Beyrouth, c’est lui qui signera une partie de la bande-son du film.

shlomi elkabetz

Acteur

Shlomi Elkabetz est réalisateur, scénariste et acteur israélien. Près sept années passées à New York où il étudie notamment l’art dramatique, il revient en Israël et coréalise avec sa soeur une trilogie inspirée de la vie de leurs parents : Prendre femme (2004, Prix du Public et Prix Isvema à la Mostra de Venise), Les sept jours (2008, Prix du meilleur film au Festival International du Film de Jérusalem), et le Procès de Viviane Amsalem (2014). En 2019 il est acteur dans la série télévisée Our Boys.

Shlomi Elkabetz est réalisateur, scénariste et acteur israélien. Près sept années passées à New York où il étudie notamment l’art dramatique, il revient en Israël et coréalise avec sa soeur une trilogie inspirée de la vie de leurs parents : Prendre femme (2004, Prix du Public et Prix Isvema à la Mostra de Venise), Les sept jours (2008, Prix du meilleur film au Festival International du Film de Jérusalem), et le Procès de Viviane Amsalem (2014). En 2019 il est acteur dans la série télévisée Our Boys.

THE FILM

TEL AVIV BEYROUTH

UN FILM DE MICHALE BOGANIM

THE FILM

Tel-Aviv/Beyrouth est l’histoire de deux familles, l’une libanaise, l’autre israélienne déchirées par les guerres qui ont éclaté entre ces deux pays. Un film poignant et engagé de Michale Boganim avec Yaël Abecassis, Tamara Saade, Shlomi Elkabetz et Avishai Cohen.